L’épidémie (et même pandémie) de Coronavirus à mis le monde entier à l’arrêt pendant près de trois mois. Les différentes activités économiques se sont brutalement stoppés pour laisser place à un confinement mondial de la population.

Corona Coronavirus Digitization  - geralt / Pixabay

Le déploiement de la 5G en France et dans de nombreux pays du monde entier en a été très affecté. En effet, les enchères de fréquences ont été repoussé, les techniciens qui installait les antennes ne pouvaient plus travailler, les fournisseurs de pièces détachées ne pouvaient plus expédier. Bref, le monde ne tournait plus, et la 5G n’est alors pas prête de tourner !

Les enchères des fréquences 5G ont été repoussées en France

Illustration réseau 5G

La 5G nous promettait de nouveaux usages révolutionnaires. Pourtant, il faudra attendre encore quelques temps avant de profiter des innovations de la 5G. En effet, en France le gendarme des télécom : l’ARCEP, a décidé de repoussé à la rentrée prochaine la mise aux enchères des bandes de fréquences 5G.

Ainsi les opérateurs mobile tels que Orange, Free, Bouygues Télécom ou SFR vont devoir encore patienter quelques mois avant de pouvoir enchérir dans le but d’acquérir des bandes de fréquences liés à la technologie 5G.

Le déploiement des antennes 5G à pris du retard

fibre optique

A cause du confinement imposé en France à compter du 16 mars 2020, la plupart des sous-traitants qui installaient les antennes 5G à travers le pays ont du s’arrêter de travailler. De ce fait, le déploiement des antennes 5G s’est stoppé net du jour au lendemain.

Les opérateurs mobiles ont alors pris un retard considérable dans le déploiement du réseau mobile de cinquième génération. Ce retard va être difficilement rattrapable à cause des nombreuses contraintes sanitaires qui sont toujours en place actuellement, et qui ralentissent le travail des installateurs de la 5G.

La France n’a toujours pas tranché le cas de l’équipementier 5G Huawei

Pour ne rien arranger, la France est encore en pourparler avec les opérateurs et l’Union Européenne par rapport à Huawei. Cet équipementier chinois 5G accusé d’espionnage pas les USA n’a pas encore reçu l’autorisation d’implanter ses antennes 5G sur le territoire. De ce fait, le lancement de la 5G est repoussée par les opérateurs mobiles qui sont en attente d’une réponse claire avant de pouvoir signer le moindre contrat.

Comme vous le voyez, le lancement de la 5G est ainsi retardé par de nombreuses causes, toutes différentes les unes des autres. Espérons que cela se débloque prochainement.

Catégories : DiversTélécoms